Montréal, ma ville... mes chantiers routiers

Blog Live
mardi, 24 mai 2016
En 1832, la rue St-Paul du Vieux-Montréal a dû vivre 12 longs mois sans approvisionnement en eau. À visiter le quartier le plus touristique de la métropole, on se demande - avec le sourire - ce qui a changé depuis...

À la veille de son 375e anniversaire, la ville de Montréal vient de lancer une application mobile fort sympathique, Cité-Mémoire, destinée à faire découvrir le Vieux-Montréal par ses rendez-vous historiques. Votre fidèle, en compagnie de sa mère, avons décidé de tester la chose hier, en ce congé tout aussi historique des Patriotes.

Surprise: si l'application en tant que telle est fort bien ficelée, il en est tout autrement de la... signalisation routière qui tente de réguler les chantiers routiers.

Et des chantiers routiers, il en foisonne, dans le Vieux-Montréal, en ce début de saison estivale. En photos, voici ce qui nous attendait au gré des... détours de détours de détours.

Au passage de nos clichés, vous noterez que la rue St-Paul a en partie perdu de son légendaire pavé de briques. Dommage, parce que celui-là aura survécu des siècles, contrairement aux pavages de nos temps modernes...

Au rythme des découvertes du passé relatées au long des parcours techno-historiques, nous avons aussi appris que la rue alors commerciale St-Paul a été privée d'approvisionnement en eau pendant... 12 longs mois (de 1832 à 1833).

«Voilà un indicateur des imperfections du réseau privé d'approvisionnement en eau à Montréal,» discoure l'application mobile au creux de nos écouteurs branchés, ajoutant que «graduellement, la ville a ensuite pris en charge l'entretien et la réalisation de ces services.»

À vous de juger si la municipalisation a eu plus de bon que de mauvais...